Ryuutama: l'écran

Posté le 18.04.2015

Voici une petite chronique bien tardive de l’écran du meneur de jeu pour Ryuutama. Le délai s’explique par le fait que j’ai voulu tester l’écran en action avant d’en parler et qu’il m’a fallu, hélas, un an avant de rejouer avec La Hija. Le bonus est que je vous livre un nouveau scénario (voir en fin d’article).

Côté joueurs, l’écran de Ryuutama nous propose une très belle illustration, représentant un groupe de voyageurs partant à l’aventure, sous l’oeil intéressé de dragons des quatre couleurs.

Côté meneur, on retrouve les tableaux les plus utiles du jeu, à savoir tous ceux qui concernent le voyage, les actions et les souffles et éveils de l’Homme-Dragon. Je trouve que le choix a été bien fait, les informations sont effectivement très utiles. Et il y a le petit plus: pour chaque tableau, est indiqué le numéro de page correspondant dans le livre de règles. Voilà qui est vraiment précieux. Bien joué!

L’écran est accompagné d’un livret intitulé "Traversées", qui contient diverses ressources. Premièrement, on y trouve cinq nouvelles classes de personnage. Si le Professeur me laisse un peu perplexe, je vois bien l’utilité du Navigateur, du Dresseur ou du Météomancien. Mon préféré est l’Ermite, qui est vraiment amusant, bien qu’il semble a priori peu logique qu’un ermite fasse partie d’un groupe.

La seconde et majeure partie du livret est dédiée aux règles de navigation. Elle fournit toutes les informations nécessaires pour gérer un voyage en mer, pour acheter un bateau (y compris sur le rôle joué par les armateurs, car les navires sont chers) et pour régler un combat naval. Elle se conclut par quelques idées de voyage impliquant le mer et l’océan. Tout ce matériel est riche et présente bien, donnant envie d’intégrer prestement un aspect naval dans ses parties.

Traversées se termine par des tables de rencontres, pour meneurs de jeu en mal d’inspiration. On en trouve une par couleur de dragon, ce qui est tout à fait approprié.

L’écran de Ryuutama est donc un ajout bienvenu au jeu de base, tant par l’utilité de l’écran lui-même, que par la richesse du petit livret qui l’accompagne.

Comme annoncé en début d’article, j’ai mis l’écran à l’épreuve lors d’un scénario que je vous livre ici, mis au propre.

Téléchargez Le Chevalier de la Noisette (PDF, 680 kB).